Cuisine et Gastronomie

Cuisine et Gastronomie

A l’image des atouts pluriculturels de l’ Ile Maurice, la cuisine mauricienne révèle les influences de chacune de ces différentes cultures et en même temps ceux du timide début de métissage, au point ou un même plat pourrait être qualifié de Créole, Mauricien ou Indien.

La base traditionnelle reste sans conteste les "caris" (currys) et "rougailles" d’origine indienne mais préparée de façon simplifiée et servis avec du riz blanc et autres grains secs. Les Mauriciens de toutes origines confondues ont définitivement adopté cette combinaison pour leurs repas de tous les jours et pour la plupart des Mauriciens d’origine européenne ce plat est devenu le traditionnel repas du dimanche.

Au restaurant, la cuisine créole consiste principalement de cette combinaison de plats en sauce Indiens et de grains secs mais encore plus adaptée aux palais européens avec encore moins d’épices et de piments que dans les foyers.

Les meilleurs restaurants adoptent une cuisine spécifique (Italienne, Chinoise etc) et respectent leurs spécificités bien qu’il y ait souvent une petite touche d’exotisme, volontaire ou par accident. En passant, les restaurants qui proposent trois ou quatre différentes cuisines sont souvent médiocres.

Durant la journée les nombreux "bouis-bouis" ici appelés "hotels", marchands ambulants et "roulottes" en bord de route sont très fréquentés par la population ; ils offrent d’ailleurs les plus goűtés des repas exotiques. Les plus abondants sont les marchands de "Dholl Purries" ou de "Rotis" (crêpes salées indiennes fourrées de curry ou de rougaille et surtout de piment.) Dans le "China Town" de Port Louis on trouve des vendeurs de "boulettes" et autres bouillons chinois très savoureux et servis bouillants, ils sont recommandés par les amateurs.

Pour ceux qui ont un budget restreint ces marchands ambulants sont les meilleures alternatives car les plats ont de bonnes valeurs nutritives et "calent' bien. L’hygiène est bien sur en dessous des normes mais rien de dramatique. Un repas complet de ce type, sans compter les effervescents pour la digestion coűte environ Rs. 35 (0,90 Euros.) 

Il y a peu d’alternatives pour ces budgets car les hamburgers, paninis et autres "fasts" à l’Européenne ne se trouvent pas partout et les bonnes adresses très rares. Ce type de repas coűte entre 100 et 250 roupies (entre 2,50 et 6,30 Euros.)

Un cran au-dessus se trouvent les restaurants chinois qui proposent les mêmes plats chinois que partout mais aussi une cuisine créole correcte a des prix très abordables. On les remarque souvent grâce aux tables de formica rouge sous une terrasse. La encore l’hygiène n’y est pas toujours et il vaut mieux éviter les crustacés et la viande rouge. De tels repas coűtent entre Rs. 250 et Rs. 300 (6,30 à 7,30 Euros). La majorité servent des boissons fraîches et de la bière.

Un peu plus haut en gamme arrivent les pseudos restos du coin; une nouvelle tendance. Dans la majorité des cas, il s’agit d’un vrai bistro de quartier qui a su sortir du lot de par la qualité de sa cuisine ou du baratin du gérant. Ils ont été découverts par quelques touristes qui de bouche à oreille ont bâti la réputation au point ou ces établissements deviennent le nouveau snobisme du tourisme mauricien. 

Bien que l’hygiène puisse encore être limite, leur débit assure une certaine fraîcheur des aliments servis. Dans bien des cas, les couverts, mobiliers et la déco sont d’un kitsch savoureux et les salles sont mal aérées et très chaudes. Ceci contribue à leur charme car en sus de leur cuisine authentique qui est souvent meilleure que celle des restaurants "établis", leurs salles sont un voyage aux racines de l’ile Maurice profonde. Compter entre 350 et 600 Roupies (entre 8,50 et 14,50 Euros.)

Restaurants
Les restaurants Mauriciens sont souvent gérés comme tout autre activité, avec peu d’amour; ils sont très peu innovateurs dans leur concept et leur décoration. Ils sont en général assez cher pour la qualité offerte car il n’y a pas assez de volume toute l’année pour amortir les charges. Quant aux vins et alcools, ils sont franchement chers en raison des taxes prohibitives imposées à l’importation. Les restaurants restent néanmoins plus raisonnables que les hôtels surtout au niveau des vins et digestifs.

En moyenne, la qualité de cuisine des restaurants est correcte et a tendance à s’améliorer alors que le service ne suit pas toujours. Les apéritifs et entrées sont servis dans un délai acceptable, le plat principal tarde et vers la fin du repas, la machine semble s’être arrêtée. Il faut alors que quelqu’un se dévoue pour faire signe aux serveurs qui regardent toujours la salle sans la voir. Quant à l’addition, elle peut prendre plus de temps que le repas. Pensez à demander l’addition avec le café et à la re-demander ensuite si vous ne voulez pas y passer la nuit. Le coűt des repas dans les restaurants varie beaucoup, comptez entre 350 et 1,200 roupies (entre 8,50 et 30 Euros) par personne. 

La région de Grand Baie est celle qui offre le plus vaste choix de restaurants mais depuis quelques années il y a un grand nombre de nouveaux restaurants, beaucoup de bons heureusement, qui se sont ouverts dans tous les coins de l’île, surtout le long de la route côtière de Flic-enFlac. Beaucoup d’entre eux ont des concepts car placés dans des maisons ou autres endroits insolites. Ils sont donc placés loin des routes principales et centres commerciaux. Ils sont souvent difficiles à trouver et ne sont atteignables qu’en voiture mais le résultat vaut l’effort car les plus retirés sont souvent les plus intéressants. Le contraire est tout aussi vrai car comme dans toutes les régions touristiques du monde, bon nombre des restaurants se trouvant en front de mer sont souvent des trappes à touristes. Nous arrivons néanmoins a repérer quelques exceptions et vous invitons à vous fier à notre sélection.

Les restaurants listés dans iledurable.e-monsite.com sont ceux que nous préférons pour différentes raisons. Ils ne sont pas tous les meilleurs en terme de cuisine mais valent le déplacement. Bien que notre critère principal reste la qualité de la cuisine, notre sélection (non exhaustive) prend en compte le rapport qualité-prix, l’accueil, l’ambiance, l’esprit, la créativité et le concept.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×